Tui, la plus grande agence de voyages d’Europe, lèvera jusqu’à 400 millions d’euros via une obligation convertible pour gérer l’impact de la pandémie sur son activité.

Le groupe basé en Allemagne a déclaré vendredi qu’il viserait dans un premier temps à lever 350 millions d’euros, avec l’option de 50 millions d’euros supplémentaires. Le produit sera utilisé « pour améliorer encore sa position de liquidité avec la poursuite de la crise du Covid-19 et ensuite pour le remboursement d’instruments financiers existants ».

Tui s’est engagé dans une série d’accords de refinancement au fur et à mesure de la progression de la pandémie. Le dernier en date était un paquet de 1,8 milliard d’euros, annoncé en décembre, qui comprenait une émission de droits de 500 millions d’euros et un soutien du Fonds allemand de soutien économique.

Tui, qui vend des vacances dans 180 pays, a subi de lourdes pertes pendant la pandémie. Le voyagiste a enregistré une perte avant impôt de 3,2 milliards d’euros sur l’année fin septembre.

Le mois dernier, la société a déclaré qu’elle disposait de «liquidités suffisantes» tout au long de l’été et que les tendances en matière de réservation étaient encourageantes. « Sur les marchés allemand et britannique, les vacanciers devraient afficher une forte demande refoulée », a-t-il ajouté.

Des distributions irrégulières de vaccins, ainsi qu’une nouvelle vague de cas et de blocages dans une grande partie de l’Europe continentale, ont supprimé l’espoir que l’été 2021 pourrait marquer un tournant pour l’industrie.